Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Non, « 13 reasons why » n’est pas responsable d’une hausse des suicides chez les adolescents

07 mai 2019 à 14h22 Par MT
Crédit photo : Netflix

C’est ce qu’on appelle une intox. Une dépêche de l’AFP a entrainé une avalanche d’articles mettant en cause la série, supposément responsable d’une hausse des suicides chez les adolescents. Et pourtant, non.

Vous avez peut-être vu ces derniers jours des articles dans d’autres médias titrés «  13 reasons why : la série a provoqué une hausse des suicides chez les jeunes ». Pour ceux qui ne connaitraient pas la série, dans la saison une, on suit le personnage de Hanna, lycéenne, qui raconte à travers 13 raisons pourquoi elle a mis fin à ses jours. La scène avait d’ailleurs été particulièrement explicite à l’écran.

Déjà au moment de sa diffusion, certains avaient dénoncé que la scène de suicide soit aussi détaillée ; risquant  de donner des idées à des jeunes, mals dans leur peau.

Les créateurs de 13 reasons why s’étaient alors défendus. Leur but étant plutôt inverse ; de permettre aux jeunes de parler de leur mal-être avant d’en arriver à de telles extrémités.

Mais une dépêche de l’AFP publiée il y a quelques jours a remis de l’eau sur le feu. Elle s’intitulait « les suicides des mineurs en hausse après la diffusion d'une série télé ». En se basant sur une étude de scientifiques américains, une hausse de 29% des suicides chez les jeunes de 10 à 17 ans a été constatée aux Etats-Unis, l’année de la diffusion de la saison une de la série.

Mais de nombreux médias ont occulté la suite de la dépêche qui précisait que les chercheurs n’ont néanmoins pas réussi à établir « un lien de causalité entre le visionnage de la série télévisée et cette recrudescence de suicides. Et cette augmentation peut être expliquée par d’autres facteurs».