Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Moha La Squale fête sa remise en liberté avec du champagne (photos)

22 juin 2020 à 11h50 Par A.L.
Moha La Squale sera jugé le 9 juillet prochain pour plusieurs faits.
Crédit photo : Capture d'écran Youtube

Le vendredi 19 juin dernier, Moha La Squale a été placé en garde à vue pour refus d’obtempérer, violence sur agent de la force publique et rébellion. Le rappeur a été libéré en attendant son jugement.

Le vendredi 19 juin dernier, le 18ème arrondissement de Paris assistait à l'arrestation du rappeur Moha La Squale, Mohamed Bellahmed de son vrai nom. Placé en garde à vue pour refus d'obtempérer, violence sur agent de la force publique et rébellion. En effet, les forces de l'ordre se sont rendus compte qu’il faisait l’objet d’un mandat de recherche pour refus d’obtempérer aggravé lors d'un contrôle routier qui a eu lieu quelques semaines avant cette interpellation, selon une source policière. Filmées par un passant, les images de son interpellation ont énormément circulé sur les réseaux sociaux. Les internautes l'ont ainsi vu à à terre avec trois policiers qui tentaient de le menotter. 

Moha La Squale bientôt jugé

Le rappeur a finalement pu être libéré sous contrôle judiciaire ce samedi 20 juin, en attendant son jugement qui aura lieu le 9 juillet prochain. Une remise en liberté que Moha La Squale a tenu à fêté avec une bouteille champagne en compagnie de son avocate maître Elise Arfi, comme en témoignent les photos postées par l'artiste sur son compte Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

Merci maitres et les filles ❤️

Une publication partagée par Mohalasquale (@mohalasquale) le

Comme le rapporte Le Parisien, Moha La Squale sera donc jugé par le tribunal correctionnel de Paris pour quatre infractions : refus d'obtempérer et rodéo urbain dans un premier temps, puis rébellion et outrage aux agents de police lors de son arrestation.