Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Lomepal dévoile son projet pour aider les sans-abris (vidéo)

10 février 2020 à 13h00 Par A.L.
Lomepal vient en aide aux sans-abris.
Crédit photo : Grand Musique Management

Le rappeur Lomepal vient de lever le voile sur l'initiative baptisée "Lundi Simple", qu'il a créée avec un groupe d'amis, dans le but de venir en aide aux personnes sans-abri à Paris.

Après dix ans de carrière, son album Jeannine (certifié platine un mois après sa sortie), la réédition de l'opus avec la sortie du disque Amina (composée de 11 titres supplémentaires dont 5 inédits), puis son énorme tournée, Lomepal a récemment ressenti le besoin de souffler, loin du tumulte de la célébrité. En effet, l'artiste de 27 ans a confirmé la nouvelle en novembre dernier lors de son concert à l'AccorHotel Arena. "Brisé de l'intérieur", le jeune rappeur a confié à son public qu'il éprouvait le besoin de faire une pause, précisant qu'il avait beaucoup d'énergie sur scène, mais qu'il était peiné une fois "seul dans la loge". Il a également indiqué vouloir "revenir 1000 fois plus puissant". Un sentiment qu'il avait déjà partagé au quotidien : "L'échange direct avec le public fait que j'ai la force de faire cette tournée, mais j'ai plus d'essence, quoi. Il faut que je prenne un peu de temps pour moi, j'ai plus d'inspiration"

Et le moins que l'on puisse dire c'est que le rappeur a profité de ce temps pour créer de jolies initiatives. En effet, tous les lundis depuis plus d'un an, Lomepal postait au compte-goutte des stories mystérieuses sur Instagram sans jamais révéler ce drôle de projet. On en sait désormais un peu plus : l'interprète de Trop Beau a décidé de venir en aide aux sans-abris.

"Lundi Simple" : un mouvement pour aider les sans-abri

Pour mener à bien son projet, Lomepal et 15 de ses amis, venus de différents horizons, ont ainsi créé un compte Instagram dédié à leur initiative baptisée Lundi Simple. Le pitch ? Une maraude réalisée le premier jour de la semaine à Paris où ils cuisinent des repas conditionnées dans des barquettes pour les servir aux gens qui dorment dans la rue. Des affaires sont également récoltées pour être distribuées en même temps. 

S'il ne souhaite pas faire le buzz pour ce projet caritatif, Lomepal a néanmoins encouragé ses abonnés à mobiliser leurs amis : "Lundi simple n'a ni hiérarchie ni modèle, chaque groupe peut le faire à sa manière. On demande juste aux gens qui rejoignent ce mouvement de respecter quelques règles d'éthique qui nous semblent importantes [...] Lundi Simple n'est pas une association, c'est un mouvement basé sur l'indépendance et l'autofinancement , chaque groupe d'amis s'organise tout seul pour se financer", a-t-il déclaré.

Voir cette publication sur Instagram

@lundisimple

Une publication partagée par Lomepal (@antoinelomepal) le

"On ne sauvera jamais le monde mais si on peut adoucir certaines choses, ce sera très bien", conclut-il.