Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Lil Wayne ne croit pas au racisme !

20 septembre 2017 à 18h45 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : dr

Pour le rappeur Lil Wayne, le racisme n’existe pas. Pour justifier sa croyance, il nous raconte l’un des faits marquants de sa vie…

Lil Wayne se dit « daltonien ». Et pour cause, il ne « croit pas au racisme », et ce depuis sa plus tendre enfance. Il répète d’ailleurs souvent comprendre les gens qui le critiquent pour exprimer de tels propos de tolérance. Mais il se défend aussi régulièrement en affirmant que ces gens n’ont pas la même vision des choses que lui. C’est ce qu’il a tenté d’expliquer lors d’un récent entretien accordé au talk-show Undisputed sur la chaîne Fox Sports 1 et repris par le site The Guardian. 

« CET HOMME BLANC M’A SAUVE LA VIE ! » 

Quand on lui a demandé d’évoquer les raisons pour lesquelles il estime que le racisme n’existe pas, il est revenu sur l’un des faits marquants de son enfance. À l’âge de 12 ans, Lil Wayne, de son vrai nom Dwayne Michael Carter, se tire accidentellement une balle dans la poitrine. Baignant dans une mare de sang chez lui, il se souvient avoir vu arriver la police. Tandis que certains agents étaient à la recherche d’une arme et de drogue, un autre agent de police s’est interposé pour lui venir en aide. Lil Wayne se souvient : « Il était flic et cet homme blanc m’a sauvé la vie. Je ne sais donc pas ce qu’est le racisme ! (…) Il était aussi blanc que la neige, alors que les autres flics étaient encore plus noirs que moi ». Son sauveur, qu’il surnomme ‘’Uncle Bob’’, le conduit à l’hôpital et reste à son chevet pendant de longues heures. « [Il] est resté là et il a attendu jusqu’à ce que les médecins lui disent ‘’il va s’en sortir’’ », poursuit l’interprète de ‘’Sucker For Pain’’. 

« JE N’AI JAMAIS ETE TEMOIN DE RACISME »

Depuis ce jour, Lil Wayne ne comprend donc pas l’intolérance et le racisme. Il est d’ailleurs très fier de constater une belle diversité parmi ses fans lors de ses concerts. « C’est le monde. Ce n’est pas une certaine catégorie ou un certain genre de personnes ou de culture, ou quoi que ce soit. Ce sont des gens. Ces gens-là dans la foule (…). Je suis si reconnaissant d’avoir cette opportunité. Je peux simplement vous dire, en toute honnêteté, que je n’ai jamais été témoin de racisme », conclut-il.