Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Les intoxications au monoxyde de carbone toujours aussi nombreuses en Ile-de-France

03 janvier 2019 à 10h28 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common Wikimédia

Le constat est le même chaque hiver. Près de 500 personnes sont intoxiquées par ce gaz inodore et incolore, souvent en raison de systèmes de chauffage mal entretenus ou dangereux. L’Agence Régionale de Santé de l’Ile-de-France (ARS) tire la sonnette d’alarme.

L'Ile-de-France est la région qui compte le plus d'intoxications au monoxyde de carbone. En ce moment, les pompiers de Paris sont appelés deux à trois fois par semaine pour des intoxications au monoxyde de carbone dans la capitale et en proche banlieue. En 2017, l'Agence régionale de santé (ARS) avait dénombré 480 personnes intoxiquées au monoxyde de carbone, dont deux sont décédées en Ile-de-France. 

60% des intoxications sont dues au chauffage

Les systèmes d'eau chaude ou de chauffage ne sont pas entretenus correctement, les ramonages de conduits de cheminée ne sont pas faits, rappellent les pompiers de Paris. On apprend que 36% des intoxications ont lieu en Seine-Saint-Denis, département qui concentre un fort taux de logements insalubres ou mal isolés.

Un phénomène inquiète les autorités sanitaire : l’augmentation des appareils de chauffage de fortune, comme des braséros ou des barbecues, qui sont utilisés pour réchauffer les appartements. Une intoxication sur cinq est désormais due à ce type d'installations (contre une sur dix en 2012).

L’ARS rappelle que le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore. Les premiers symptômes pour alerter en cas d’intoxication sont les maux de tête et les nausées, notamment si plusieurs personnes présentes dans une même pièce les ressentent. En cas de doute, il faut appeler le 15, le 18 ou le 112.