Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Le submarineing : la nouvelle pratique de drague sadique !

03 octobre 2017 à 16h50 Par Aurélie Amcn

Une nouvelle pratique fait des ravages sur les sites de dating. Le submarineing, c'est quoi ? On vous dit tout.

Après le ghosting, le breadcrumbing ou encore le love-bombing et le stashing, c’est au tour du submarineing de faire des ravages sur les sites de dating. Ces termes sont, certes, tous plus originaux les uns que les autres, mais sont des pratiques toujours plus cruelles et sadiques. Des pratiques qui, face à la multiplication des sites et autres plateformes de dating, sont aussi de plus en plus fréquentes et destructrices. Des individus sans scrupules et sans remords n’hésitent ainsi pas à briser le cœur de personnes sincères, et bien souvent, vulnérables. Le submarineing va encore plus loin dans le sadisme narcissique. 

Mais alors, le submarineing, c’est quoi ? Ce terme provient de l’anglais « submarine », comprenez en français « sous-marin ». À l’instar du ghosting, cette pratique de drague consiste à disparaître soudainement de la surface de la terre. Plus aucun contact à sa ‘’proie’’ : ni SMS, ni appel pendant plusieurs jours, et ce, sans aucune explication après plusieurs semaines de flirt ou de début de romance. Comme si votre coup de cœur s’était volatilisé ou était coupé du monde dans les profondeurs de l’océan. C’est cruel ? Oui. 

Mais à l’inverse du ghosting qui consiste à disparaître définitivement, le submarineing autorise le ‘’prédateur’’ à reprendre contact avec sa ‘’proie’’. Et comme si de rien n’était, sans remords ni excuses, le prédateur peut même se permettre de vous proposer un nouveau rencard. Évidemment, vous sautez sur l’occasion. Non pas parce que vous êtes encore love, mais plutôt pour réclamer des explications et régler vos comptes. Sauf que vous aurez en face de vous un acteur digne d’Hollywood qui jouera l’innocent et le naïf, ne comprenant pas l’origine de vos reproches. C’est à vous en rendre complètement folle. Alors, un conseil : larguez-le !