Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Le "Spider-Man" français escalade un gratte-ciel de 145 mètres et affole la toile (vidéo)

05 mars 2020 à 17h59 Par A.L.
Alain Robert a grimpé la Tour Agbar à Barcelone.
Crédit photo : Capture d'écran Twitter

Alain Robert, considéré comme étant le "Spider-Man" français, vient de réaliser un nouvel exploit : escalader à mains nues une tour de 145 mètres à Barcelone pour mettre en garde contre la "peur" contagieuse autour du nouveau coronavirus.

Alain Robert, le grimpeur de gratte-ciels qui vit à Pézenas dans l'Hérault, a de nouveau époustouflé la toile. Surnommé le "Spider-Man" français à cause de ses exploits incroyables, l'homme a escaladé à mains nues la Tour Agbar, le plus haut building de Barcelone qui mesure 145 mètres. Son but ? Démontrer qu'on peut dompter sa peur dans le contexte de l'épidémie du nouveau coronavirus. En effet, sous le regard interloqué des passants, le grimpeur de 57 ans est monté tout en haut du gratte-ciel puis est redescendu avant de se faire interpeller au sol par la police locale devant une foule qui l’applaudissait.

"Aujourd’hui, qu’est-ce qui est le plus contagieux ? La peur"

Avec cette prouesse, Alain Robert a voulu mettre en garde contre la peur autour du Covid-19. "Il y a une certaine analogie entre ce que je fais, c’est-à-dire grimper, grimper sans corde, donc qui peut aussi instiguer une certaine forme de peur, et ce qui se passe avec le coronavirus", a-t-il expliqué avant d'escalader la tour. "Aujourd’hui, qu'est-ce qui est le plus contagieux ? C'est pas le coronavirus, c'est la peur. Il y a probablement 3 milliards d'individus qui aujourd’hui sont en train de flipper par rapport à cette maladie que finalement, on ne contrôle pas", a-t-il critiqué. Pour rappel, Alain Robert figure dans le livre Guinness des records pour ses ascensions, durant lesquelles il fait souvent passer des revendications politiques. En janvier 2020, il montrait son soutien à la grève contre la réforme des retraites sur la Tour Total de la Défense à Paris.