Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Le "love bombing": la nouvelle technique de drague qui fait des ravages !

22 août 2017 à 16h20 Par Aurélie Amcn

Après le "breadcrumbing" et le "ghosting", le "love bombing" fait des ravages sur les sites et applications de dating.

Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux nous offrent toujours plus de façons de faire des rencontres et, accessoirement, de trouver l'amour. Les sites spécialisés regorgent donc de célibataires, souvent sans scrupules, qui ne manquent jamais d'imagination pour attirer une proie. Il faut donc savoir être vigilant, mais surtout faire preuve de méfiance lorsqu'un interlocuteur se fait soudainement très entreprenant. Récemment, nous vous parlions d'ailleurs du « breadcrumbing », ou littéralement le fait de ‘'laisser des miettes de pain''. Cette technique de drague très humiliante consiste à faire languir son partenaire, lui faire croire et espérer qu'une relation est envisageable tout en ayant aucune intention de concrétiser. Mais aujourd'hui, une nouvelle tendance fait fureur sur les sites de rencontre tels que Tinder, Adopte un mec ou Happn. Il s'agit du « love bombing », une pratique bien plus sadique que le « breadcrumbing » d'après une analyse du site Business Insider et très proche du « ghosting ».

UNE PRATIQUE SADIQUE ET PERVERSE

Traduit par un ‘'bombardement d'amour'', cette technique de drague est aussi bien pratiquée par les hommes que par les femmes. Le but est d'exprimer avec beaucoup, BEAUCOUP d'excès une attirance et une affection pour une personne dès les premiers échanges sur une application ou un site de rencontre. Puis, au bout de quelques jours, lorsque la proie est à fond et complètement love, le prédateur effectue un virage à 360° en changeant littéralement d'attitude : distance, froideur, voire même ignorance et humiliation.

UN JEU MALSAIN QUI INQUIETE LES SPECIALISTES

Et là commence la phase la plus difficile, la plus cruelle pour la proie. Complètement délaissée et humiliée, cette personne sombre dans une semi-dépression où le questionnement et la remise en question hantent son esprit. Les spécialistes décrivent ainsi les adeptes du « love bombing » comme étant des « pervers narcissiques » avides de pouvoir.