Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Le chocolat pourrait disparaître…

04 janvier 2018 à 14h00 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : Pixabay

Une menace de disparition plane sur le cacao. Le réchauffement climatique pourrait empêcher les cacaoyers de pousser. Si rien en change, en 2050 nous ne pourrons peut être plus consommer de chocolat.

L’année 2018 démarre avec une bien mauvaise nouvelle. La National Oceanic and Atmospheric Administration a mené une étude qui se solde par de tristes conclusions. Selon cette une agence américaine de surveillance et de contrôle des océans et de l’atmosphère, il risque d’y avoir une grave pénurie de cacao dans une trentainee d'années en raison du réchauffement climatique.

Le cacao utilisé pour faire du chocolat provient des fèves de cacaoyers. Les cacaoyers ont besoin d’un climat très spécifique pour se développer : une température stable, une forte humidité, des pluies abondantes, un sol riche en azote ainsi qu’une protection au vent. Du coup, ils ne peuvent pousser que dans une zone géographique très restreinte : au sud et au nord de la ligne de l’équateur. Actuellement, Les trois principaux pays producteurs de chocolat sont l’Indonésie, la Côte d'Ivoire et le Ghana. Ces derniers assurent à eux deux à plus de la moitié de la demande mondiale.

Si le réchauffement se maintient, une hausse de la température de 2,1°C serait à prévoir d’ici 2050 dans les pays producteurs de cacao. Selon l’étude de La National Oceanic and Atmospheric Administration, cette augmentation de température provoquerait alors de gros risques de sécheresse. L’absence d’eau dans les sols et de précipitations suffisantes pourrait entrainer la mort des cacaoyers. Et si plus de cacaoyers, plus de chocolat… Toutefois, tout n’est pas encore joué. Les pays producteurs de caco ont une trentaine d’années pour trouver des solutions pour préserver cette culture du cacao, une culture essentielle pour leur économie et pour leur survie.