Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

La Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne porte plainte contre Eric Zemmour

06 octobre 2020 à 10h45 Par Mikaël Livret
Le polémiste est accusé d'incitation à la haine raciale.
Crédit photo : Sameer Al-Doumy / AFP

Les propos du polémiste, mercredi 30 septembre, à la télévision sur les mineurs isolés ne sont pas passés. Le parquet de Paris a aussi ouvert une enquête.

Une dizaine de départements ont déposé plainte. La Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne attaquent à leur tour Éric Zemmour après ses propos, mercredi 30 septembre sur la chaîne CNews. Le polémiste qualifiait les migrants mineurs isolés d'être "tous des voleurs, des assassins et des violeurs". Le parquet de Paris a ouvert une enquête, notamment pour "incitation à la haine raciale".

Un "chantage financier"

Eric Zemmour a déjà été condamné, fin septembre, à 10 000 euros d’amende pour injure et provocations à la haine raciale après des propos sur l’islam et l’immigration, tenus en 2019, dans un rassemblement politique à Paris.

La Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne en profitent également pour dénoncer un nouveau décret paru en juin. Il engage une aide financière de l'Etat aux départements si les mineurs isolés étrangers sont référencés dans un fichier biométrique. Un "chantage financier", selon les deux départements.

Ils rappellent que "la Seine-Saint-Denis accompagne 1 700 mineur.e.s non accompagné.e.s et ancien.ne.s mineur.e.s non accompagné.e.s pour un budget annuel de 60 millions d’euros (dont seulement 8 % sont compensés par l’Etat)". "Le Val-de-Marne accueille pour sa part près de 900 personnes : 560 mineurs non accompagnés et 300 jeunes ayant entre 18 et 21 ans", indique le communiqué.