Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

La réforme fiscale est en marche pour les locataires et les propriétaires

23 avril 2018 à 10h41 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pxhere

Suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages, Taxe foncière vieillissante, le gouvernement veut revoir ne profondeur les méthodes de calcules des impôts concernant votre logement.

Le big bang est en marche. Pour compenser la disparition totale de la taxe d’habitation pour 80% des ménages, et revoir la taxe foncière dont le mode de calcul date des années 1970, le gouvernement prépare une vaste réforme fiscale. Un rapport sur le sujet devrait être publié d’ici la fin du mois.

D’ici à la fin du mandat, il faudra pour les équipes d’Emmanuel Macron trouver 9 milliards d’euros par an, soit le manque a gagné après la suppression de la taxe d’habitation. L’autre sujet brulant concerne les Franciliens propriétaires. L’exécutif veut réformer la taxe foncière, en tout cas son mode de calcul jugé trop ancien. Il n’a jamais été revu depuis sa mise en place dans les années 70, alors que les taux devaient être révisés tous les trois ans.

Une expérimentation a déjà été menée sur cinq départements, dont Paris et le Val-de-Marne. Le rapport de 420 pages, que le Parisien a pu se procurer sert de base de travail au gouvernement.

Cette refonte des valeurs locatives pour vos appartements et maisons générera, comme souvent, des gagnants et des perdants. Ainsi les petites surfaces de moins de 15 m2 verront leur impôt augmenter d’environ un tiers. Autre exemple avec une maison de 85 à 89 m2. Il est vraisemblable que la taxe foncière augmente en moyenne de 20,5 % pour ces biens et atteindre ainsi 695 euros par an. Sauf que d’autres critères sont à prendre ne compte dans le calcul (complexe) de la taxe foncière. Il faudra donc attendre la mise en place de la réforme pour être réellement fixé. Une réforme qui prendra entre 5 et 10 ans à être appliqué, prévient Bercy.