Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

La Marseillaise : l’invraisemblable histoire de la création de l’hymne français

14 juillet 2018 à 19h45 Par Stéphane Hubert
Crédit photo : Pixabay

En ce 14 juillet, l’hymne français est à l’honneur. Une occasion de revenir sur la genèse d’un morceau qui ne doit finalement pas grand-chose à Marseille ou au 14 juillet.

La Marseillaise est l'un des hymnes nationaux les plus connus au monde. Son histoire l’est pourtant un peu moins, et son nom reste une vraie fausse piste concernant son origine.

La Marseillaise prend un savon à Strasbourg

L’hymne français n’est en effet pas né, comme on pourrait légitimement le penser, à Marseille, et encore moins en 1789. Voilà déjà deux idées toutes faites balayées d’un revers de couplet.

Son histoire commence pendant la guerre contre l’Autriche déclarée le 20 avril 1792. Après deux mois de combats ininterrompus, le Baron de Dietrich et maire de Strasbourg se met en tête qu’il manque un chant guerrier pour mobiliser les troupes. Il demande alors à l’officier Rouget de Lisle, musicien quand il le peut, de composer un hymne fédérateur afin de ragaillardir l’instinct des soldats. L’homme se lance dans l’écriture dans la nuit du 25 juin 1792, et se lève le matin avec un morceau intitulé Le Chant de guerre pour l'armée du Rhin.

La guerre suit alors son cours quand des soldats venus de Marseille viennent renforcer les rangs. Les Marseillais repartent avec le chant sous le bras et sur les lèvres, et le rebaptisent à leur gloire. Le chant connait alors un énorme succès, devenant symbole de révolution, avant d’être interdit pendant 30 ans par Napoléon. Il refait surface lors de la deuxième révolution de 1830, avant d’être enfin décrété hymne national en 1879.

La version officielle comprend 7 couplets que nous n’avons plus vraiment l’habitude d’entendre.