Kinder accusé de racisme à cause d’un jouet

15 janvier 2019 à 13h29 par virgil bauchaud

Un jouet avec des ballons frappés d'un « KKK » pour célébrer l'anniversaire de Kinder. Il n'en fallait pas plus à certains consommateurs pour accuser la marque de racisme.

SWIGG
Crédit: Pixabay

Maladresse ou acte manqué ? Kinder est accusé d’avoir produit un jouet raciste. A l’occasion de ses 50 ans, la marque a produit un jouet en forme d’œuf blanc et rouge, avec dans sa main trois ballons frappés chacun d’un « K ». Un « KKK » pour « Kinder Kinder Kinder ». Problème, une maman ne l’a pas entendu de cette oreille et intèprète ces trois « K » comme la traduction de « Ku Klux Klan ». Elle a adressé une lettre à Kinder pour soulever le problème selon elle d’un « marketing subliminal ». Une interrogation soulevée par d'autres consommateurs. 


Dans sa réponse, Kinder évoque des questions de sécurité : « Nous n’avions aucune intention de nous associer au Ku Klux Klan. [Le jouet] a été initialment conçu avec un ballon portant la lettre K. Cependant, deux autres ont été ajoutés pour fournir une structure plus robuste, car la sécurité et la qualité de nos jouets nous préoccupent fortement ».

I