Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

JIFTIP : l'autocollant qui remplace le préservatif inquiète les associations de prévention ! (VIDEO)

18 octobre 2017 à 16h00 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Pixabay

On ne nous le répètera jamais assez : sortons couverts. Ce drôle de ‘’préservatif’’ inquiète vraiment les associations de prévention contre le SIDA et les MST. On vous explique pourquoi.

Les marques de préservatifs ne manquent pas d’idées pour nous proposer des produits toujours plus révolutionnaires et résistants. D’autres marques inventent carrément de nouveaux produits censés prévenir les maladies sexuellement transmissibles et autres grossesses non-désirées. Avec plus ou moins de réussites. C’est le cas de JIFTIP présenté comme étant « le préservatif révolutionnaire ». Sauf que cette « protection » n’en est pas une… 

JIFTIP N’EST PAS UNE ALTERNATIVE AU PRÉSERVATIF ! 

Et pour cause, JIFTIP n’est qu’un simple autocollant à coller sur l’urètre situé à l’extrémité du pénis. D’ailleurs, sur sa compagne de publicité, JIFTIP affirme que « autrefois, le sexe était meilleur sans emballage » ou encore « ressentez votre partenaire, ressentez votre liberté, ressentez la sécurité ». Un mode d’emploi et une campagne publicitaire qui ont aussitôt fait réagir de nombreuses associations de prévention des maladies sexuellement transmissibles (herpès génital, syphilis, etc). L’association AIDES a donc récemment interpellé les internautes en affirmant que JIFTIP « ne protège pas efficacement contre les risques d’infections sexuellement transmissibles dont le VIH ». Le sticker ne fait que retenir l’urine et le sperme pendant l’acte sexuel. Rien de plus. 

« UN PRODUIT À ÉVITER ! »

Natika Halil, responsable de la santé sexuelle au sein d’un programme associatif lié au plan familial britannique, a récemment affirmé à nos confrères de The Sun qu’il n’y a « aucune preuve suggérant que ce produit soit sûr ou efficace. Donc si vous voulez éviter une grossesse ou une IST, nous vous recommandons d’éviter ce produit ». D’autres spécialistes ajoutent aussi que ce produit n’est pas sans douleurs. Lors du retrait de l’autocollant, l’extrémité du pénis peut en effet prendre cher. Mais la société à l’origine de JIFTIP se défend : « On s’y fait vite ! » tout en insistant sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un « réel préservatif ». Un détail qui crée la confusion et que semblent encore ignorer de nombreux consommateurs séduits ce petit sticker vendu par paquets de trois pour la somme de six dollars.