Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Jay Z lance le mouvement « REFORM Alliance »

25 janvier 2019 à 17h38 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : Commons Wikimedia

Donner une voix aux sans voix. C’est la volonté de Jay Z. Avec le rappeur Meek Mill, ils viennent de lancer un mouvement pour obtenir une réforme de la justice américaine, qu’ils estiment terriblement injuste notamment à l’encontre des Afro-Américains.

Si Jay Z est aujourd’hui connu pour ses talents artistiques, sa carrière de rappeur et de producteur, il ne s’intéresse pas moins à des sujets beaucoup plus graves. Il vient de lancer un mouvement baptisé « REFORM Alliance ». Jay Z a ainsi pour objectif d’obtenir une réforme de la justice pénale aux Etats-Unis. Il veut faire baisser radicalement le nombre des personnes qui sont placées injustement sous la supervision du système judiciaire, en commençant par le contrôle judiciaire et la mise à l'épreuve. Pour y parvenir, Jay Z veut réunir des "leaders du monde des affaires, du gouvernement, de l'entertainment, des sports, de la technologie, de l'art et de la culture. 

L’idée de la « REFORM Alliance » est née d’un constat simple. Les Afro-Américains représentaient 37% de la population carcérale alors que leur poids dans la population américaine n'est que de 13%. C’est aussi un mouvement en réaction au parcours judiciaire du rappeur Meek Mill. En 2017, ce dernier est interpellé pour possession d’armes et de stupéfiants. Il est condamné à six mois de prison. Suite à une violation des modalités de son contrôle judiciaire, Meek Mill va se retrouver avec une nouvelle condamnation. Il écope de deux ans de prison. Face au tollé provoqué par cette condamnation, il ne passera que quelques mois en prison. Sa remise en liberté sera prononcée par la Cour suprême de Pennsylvanie. A l’époque, Jay Z avait déjà dénoncé cette situation dans une tribune publiée dans le New York Time.