Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Ils organisent une fête pendant le confinement et se trahissent par des feux d’artifice

20 avril 2020 à 14h23 Par A.L.
Les fêtards ont écopé d'une amende.
Crédit photo : Pixabay

Alors que plus de trois milliards d'individus sont confinés à travers le monde pour enrayer l'épidémie de Covid-19, des habitants de Zelzate, en Belgique, ont enfreint les règles en organisant une fête et se sont trahis en lançant des feux d’artifice de leur jardin.

Le confinement n'est malheureusement pas respecté par tous. Ce samedi 18 avril, des habitants d'un quartier de Zelzate, une ville de Belgique, ont été surpris dans la soirée par des bruits de pétards et sont donc allés voir dans la rue ce qu'il se passait, comme le rapporte Het Laatste Nieuws. "Il devait être environ 22h15 lorsque j'ai soudainement entendu une détonation. Quand je suis sorti pour jeter un coup d'œil, il y avait au moins dix personnes qui se tenaient dans la rue pour vérifier ce qui se passait", a raconté un riverain. Alertée par l'un des habitants, la police, qui est arrivée très rapidement sur les lieux, constate alors qu'une fête avait été organisée dans un jardin et que les participants s'amusaient à tirer des feux d'artifice.

Dix fêtards présents

Brent Meuleman, le bourgmestre de Zelzate (l'équivalent du maire en France, ndlr), s'est indigné. "La police est intervenue immédiatement et a dressé des PV. Il y avait dix participants à la fête. Six habitaient la maison, quatre étaient en visite chez eux. Alors que tout le monde fournit de gros efforts et que les professionnels de la santé font le maximum pour sauver nos vies, un tel comportement est irresponsable et inacceptable. Nous ne le tolérons absolument pas!”", a-t-il en effet déclaré. Même son de cloche du côté des voisins témoins de la scène. "Comme si organiser une fête en période de confinement n’était déjà pas assez grave, il leur a fallu tirer des feux d’artifice. Sans doute pour prouver à tout le monde à quel point ils n’ont peur de rien. Criminel !", ont-ils déploré.