Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Ile-de-France : sanctions alourdies pour les chômeurs

02 janvier 2019 à 09h30 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Flickr

Le 1er janvier réserve souvent de mauvaises surprises pour le porte-monnaie et cette année les demandeurs d’emplois sont aussi ciblés. Une mesure passée inaperçue qui peut avoir des conséquences fâcheuses dans certains cas.

Discipline. Les syndicats sont très en colère contre le durcissement des sanctions contre les chômeurs, souhaité par le gouvernement. Annoncées depuis mars dernier, elles sont, pour certaines, plus dures que prévues.

La mesure, entrée en vigueur dimanche, prévoit par exemple de radier pour 1 mois un chômeur qui aurait manqué un rendez-vous avec son conseiller pôle-emploi. La sanction est évolutive (2 mois de radiation pour deux rendez-vous manqués et 4 mois pour trois rendez-vous.. )

Refuser deux offres d’emplois « jugées raisonnables » entrainera désormais la suspension des allocations pour un mois. Il ne sera plus possible non plus de refuser une offre d’emploi parce que le salarie est en dessous de ses prétentions.

Ce « contrôle des chômeurs » se fera en ligne. Un journal de bord sera à remplir tous les mois par les demandeurs d’emplois où ils renseigneront toutes leurs démarches de recherche d’emplois. Selon Pôle emploi, 12% des demandeurs d'emploi ne cherchent pas activement un emploi.