Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Il existera bientôt un emoji pour les règles !

13 juin 2017 à 16h06 Par Armelle

L'initiative vient d'une organisation de solidarité internationale. Pour mettre fin au tabou autour des règles, elle a lancé un vaste concours entre cinq emojis pour savoir lequel selon vous représentait le mieux cette période.

Plus de 37 mille votants

C’est l’organisation Plan international qui est à l’origine de l’initiative. Elle milite pour les droits des jeunes issus de pays en voie de développement. Active à travers le globe, elle agit plus particulièrement en Afrique. Et justement c’est le retour du terrain qui a donné envie à l’organisation de parler des règles. Il faut savoir par exemple que 90% des filles vivant dans des zones rurales au Ghana se sentent honteuses au moment de leurs règles. 1 fille sur 10 manque même l’école en Afrique durant cette période.

Le vote mis en route par Plan international a donc reçu plus de 37 mille avis. 5 emojis étaient en compétition pour représenter au mieux cette période féminine.

 La serviette ou la culotte avec du sang ?

Cinq emojis ont donc été proposés. Leur point commun ; une goutte de sang et bien évidemment la couleur rouge. Et si le vote est clos, on ne sait pas encore pour autant qui a remporté le plus d’adhésion. Plan International doit d’abord le soumettre au consortium unicode qui a pour but de remplacer les codages de caractères existants voire d’en créer.

Plan International espère ainsi que l’emoji sera repris par Google et Apple et fera ainsi parti de la palette d’icones dont dispose chaque utilisateur de smartphone. Ce serait la dernière étape pour une vulgarisation des règles et la fin d’un tabou encore trop grand, même sur le continent européen. En Grande-Bretagne, 64% des femmes se disent mal à l’aise de discuter du sujet avec leurs amis masculins.

Le but n’est pas non plus de renier la douleur que l’on peut ressentir durant cette période. A noter d’ailleurs qu’en Italie, les députés envisageraient de voter pour un projet de loi créant un congé pour les règles douloureuses. Jusqu’à 3 jours d’accordés par mois sous avis médical.

Du côté de la France pas de tels congés en perspective. En revanche on a décidé de s’attaquer à un autre problème qui peut affecter les femmes, le harcèlement de rue avec de possibles amendes mises en place.

Maud Tambellini