Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Il droguait sa femme pour pouvoir regarder "Dirty Dancing" en boucle

24 juin 2018 à 18h45 Par Stéphane Hubert
Crédit photo : Splendor Films

D’accord, "Dirty Dancing" est un bon film. Mais le fanatisme n’excuse en rien certains comportements criminels.

Dirty Dancing est ce que l’on appelle un film culte. Sorti en décembre 1987, le long-métrage a mis le monde à ses pieds avec sa chanson Time of my life devenue un tube instantané et l’alchimie à l’écran entre ses deux acteurs stars, Jennifer Grey et Patrick Swayze. Depuis, le fanatisme pour le film ne se dément pas malgré les années qui passent, poussant même certaines personnes à de fâcheux extrêmes.

Elle regardait "Dirty Dancing" Lisieux fermés

En effet, ce fait divers grave se passe à Lisieux dans le Calvados. Un homme y a été jugé cette semaine devant le tribunal de la ville pour harcèlement. Le cinquantenaire, ne supportant pas la séparation avec sa femme, lui a envoyé entre mi-2017 et début 2018, plus de 9 000 textos et appels, soit une moyenne de 50 tentatives de contact par jour.

Mais l’homme était également poursuivi pour un comportement étrange et répréhensible qu’il avait adopté quand il était encore en couple avec son ex-femme : il la droguait régulièrement avec un médicament antihistaminique aux propriétés sédatives afin de regarder Dirty Dancing en boucle. Sa compagne, trouvant étrange de se sentir aussi souvent endormie, finit par se rendre compte du subterfuge, ce qui, évidemment, précipita la séparation.

Le fan de Time of my life est aujourd’hui hospitalisé. Il a été condamné à 6 mois de prison avec sursis, avec obligation de soins et interdiction de rentrer en contact avec son ex-femme, en plus d’avoir à lui verser la somme de 1 500 euros de dommages et intérêts.