Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Face aux critiques : Nicki Minaj annule son concert en Arabie saoudite

10 juillet 2019 à 15h00 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : Nicki Minaj

Après plusieurs jours de polémiques, Nicki Minaj annonce qu'elle ne se produira pas en Arabie Saoudite. Pour expliquer sa décision, elle évoque son soutien aux droits des femmes, à la communauté LGBTQ, et à la liberté d'expression.

Finalement, elle a changé d’avis…  Après réflexion Niki Minaj a décidé de ne pas se rendre en Arabie Saoudite. Elle devait se produire en concert dans le pays, à Jeddah, dans le cadre d’un festival le 18 juillet prochain. Nicki Minaj a fait connaître sa décision dans un communiqué diffusé par son porte-parole. Elle a ainsi déclaré : « Après mûre réflexion, j'ai décidé de ne pas me produire au Jeddah World Fest. Après m'être mieux renseignée sur ces questions, je pense qu'il est important que je mette clairement en évidence mon soutien aux droits des femmes, aux communautés LGBTQ et à la liberté d'expression ».

Ces derniers jours, la venue de Nicki Minaj avait suscité une polémique. Le 5 juillet dernier, l'ONG Human Rights Foundation avait publié une déclaration dans laquelle elle demandait à Nciki Minaj de renoncer à son concert. L’association a d’ailleurs salué sa décision : « Voilà à quoi ressemble le leadership. Nous sommes reconnaissants envers Nicki Minaj pour sa décision inspirante et réfléchie de rejeter la tentative transparente du régime saoudien de l'utiliser pour des relations publiques ».

En revanche, cette nouvelle a fortement déçu les fans saoudiens qui avaient acheté leur billet. Pour ce concert, 11 000 places ont été vendues en seulement une heure. Des internautes l’ont même interpellé pour la supplier de revenir sur sa décision. En guise de réponse, Nicki Minaj pose une question : « Est-ce qu'une personne ouvertement gay peut aller au concert sans être arrêtée ? ». En Arabie Saoudite, les homosexuels encourent théoriquement la peine capitale.