Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Etre trompé, ce n'est pas bon pour la santé !

27 juin 2017 à 12h10 Par Rédaction

Quand on est trompé, on est souvent au bout de sa vie ! On se met à faire des choses qui ne sont clairement pas bonnes pour notre santé.

Une étude américaine s’est penchée sur ce dossier. Comment réagit-on quand on a été trompé ? Très mal d'après les chercheurs, et c'est dangereux.

Déjà, il faut savoir que 20 à 25 % des mariages connaissent une infidélité, et c’est souvent commis par le mari. Les hommes trompent deux fois plus que les femmes pour être exact. Mais les couples mariés résistent mieux à l'infidélité que les couples non-mariés. Ils ont certainement la flemme de divorcer, ou ils restent pour les enfants. Mais du coup, eux, ne détruisent pas leur santé, car ils font « comme si de rien n’était ».

Les couples non-mariés, de leur coté, ont plus tendance à se quitter. Et celui qui a été trompé prend cher. D’après les chercheurs, quand on est cocu, on se met à boire, à fumer, à beaucoup manger, à déprimer ou encore à angoisser ! Pas très bon pour le corps et l’esprit. Mais au bout d’un certain temps on n’arrête de manger, et on fait beaucoup de sport. Les chercheurs expliquent qu’après une tromperie, on fait tout dans l’excès etce n'est pas bon pour la santé. On a, ce qu’ils appellent, « une conduite à risques ».

Plus les gens sont dans le mal, plus ils souffrent et plus ils boivent de l'alcool, et prennent de la drogue... Et ils se trouvent aussi beaucoup de partenaires sexuels pour tenter d’oublier l’être aimé. Mais il ne faut pas oublier de se protéger.

Et les chercheurs doivent être légèrement sexistes, vu qu’ils affirment que les femmes sont plus « expressives dans leur douleur » donc elles se mettent plus en danger. 

Donc, vous l’avez compris, si vous êtes cocu, on évite de se noyer dans l’alcool, la drogue et la bouffe, c’est pas comme ça qu’on retrouve l’amour. On se remet en selle le plus vite possible !