Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

De la prison pour Fianso

23 janvier 2018 à 09h12 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : Universal Music

Sofiane était convoqué hier devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour deux affaires d’entrave à la circulation. Au cours de l’audience, la procureure a requis deux peines de prison. Le jugement a été mis en délibéré au 5 février prochain.

Sofiane était convoqué hier devant le tribunal correctionnel de Bobigny. Il a du s’expliquer au sujet de deux affaires dans lesquelles il est poursuivi pour entrave à la circulation. La première concerne le tournage du clip du morceau « Toka » extrait de son album « Bandit Saleté ». Le clip totalise 32 millions de vues. Le 6 avril dernier, il avait bloqué l’autoroute A3 une dizaine de minutes à hauteur d’Aulnay Sous Bois pour tourner une séquence de ce clip. On le voit prendre un petit café accoudé à une table de bistrot. Dans la deuxième affaire, on lui reproche un autre tournage non autorisé sur la voie publique qui s’est déroulé le 24 avril dans la cité des 3000 à Aulnay. Les images de ce tournage sont visibles dans le clip du morceau « Pégase », 6 millions de vues. A chaque fois, il semblerait que le ministère public n’est pas apprécié sa démarche artistique consistant à improviser des tournages sauvages de clips.

Pour le blocage de l’A3, la procureure a demandé une peine de trois mois de prison avec sursis. Dans cette affaire, Fianso a reconnu les faits et a exprimé son regret. Il a expliqué que cette décision lui a été dictée par l’inspiration du moment. Le tournage du clip devait se dérouler à Bobigny. Mais, en raison d’un retard et d’une baisse de luminosité, il a décidé d’improviser ce tournage au beau milieu de l’autoroute. Il reconnaît une mauvaise inspiration. Il prend entièrement à son compte cette initiative et en endosse toute la responsabilité. Cependant, quatre autres personnes, des collaborateurs ou amis, étaient jugées à ses côtés. Des peines allant de 3 mois de prison avec sursis à 5 mois de prison ferme ont été requises à leur encontre.

Pour les faits qui se sont déroulés à l’intérieur de la cité des 3000, Fianso a par contre nié toute responsabilité. Il évoque un attroupement imprévu de fans alors qu’il se rendait à un rendez-vous dans le quartier. Dans cette deuxième affaire, Sofiane comparaissait seul. La procureure a requis une peine de trois mois de prison ferme et 4 500 Euros d’amende.

Pour ces deux affaires, le jugement a été mis en délibéré. Il sera rendu le 5 février prochain. Steeve Ruben, l’avocat de Fianso a demandé la relaxe. En attendant, Sofiane sortira son nouvel album le 26 janvier, un album intitulé « Affranchis ».