Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Damso : un « whiteface » dans le clip « Rêves Bizarres » avec Orelsan

15 novembre 2018 à 17h58 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : Damso

Dans le clip « Rêves Bizarres », Damso frappe fort avec des lyrics à écouter bien attentivement, le tout illustré par un « whiteface ». A travers l’utilisation de mots et d’images qui dynamitent les tabous, il exprime ainsi son ressenti sur le racisme dans notre société.

Le 14 novembre dernier, on a pu découvrir « Rêves Bizarres » un nouveau morceau d’Orelsan avec Damso en featuring. Ce titre fait partie des 11 inédits qui accompagnent la réédition de l’album « La fête est finie ». La sortie de cette réédition est attendue pour ce jeudi à minuit. « Rêves Bizarres » est accompagné d’un clip. En deux jours, ce clip totalise déjà plus de deux millions de vues. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Damso n’a pas hésité a frappé un grand coup. Dans ce clip, on peut le voir oser faire un « whiteface » sur des paroles qui feront réagir. 

Dans « Rêves bizarre », les deux artistes expriment leur réflexion sur les expériences et les incohérences morales de la société. Orelsan s’interroge ainsi sur la durée de vie d’un artiste. De son côté, Damso évoque l’hypocrisie de la nature humaine et s’attaque plus précisément au racisme. Ainsi 2 mn 30 après le début du clip, il inverse les rôles et montrent une scène où des esclaves blancs tirent une voiture sur laquelle il est juché avec d’autres personnes de couleur noire. Quelques secondes plus tard, on le découvre également grimé en blanc en tête des personnes tirant la voiture et prononçant les paroles suivantes : "C'est écrit noir sur blanc que, le blanc, c'est mieux qu'le noir car le noir, il est foncé / Le racisme depuis Jésus blanchit, pourtant cheveux laineux, pieds de bronze / Comme quand les écrits n'ont plus de sens ou bien c'est le sens qu'on a déconstruit".

A travers ces lyrics, Damso rappelle que Jésus a de fortes chances d'avoir été "blanchi" dans sa représentation, car il venait de Nazareth et que le type caucasien n'était pas répandu dans cette région du monde. Ces lyrics avec ce « whiteface » ne manqueront pas de faire réagir  Certains s’insurgent contre une attaque raciste anti blanc. D’autres y vient plutôt un clin d’œil subtil à l’histoire. Damso prouve en tout cas qu’il n’a pas peur de jouer avec les tabous pour faire passer ses messager et faire évoluer les mentalités.