Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Covid : "une amorce de fléchissement" de l’épidémie en Île-de-France

09 novembre 2020 à 15h15 Par Maud Tambellini
Contrairement au printemps dernier, l'Île-de-France n'est pas la région la plus touchée par l'épidémie
Crédit photo : pixabay

Martin Hirsch s’est voulu très prudent. Mais le président de l’AP-HP a évoqué "une amorce de fléchissement" de l’épidémie en Île-de-France. Le nombre d’hospitalisations a en effet légèrement baissé ces derniers jours.

Le confinement a-t-il déjà eu un impact sur les chiffres de l’épidémie de Covid-19 ? Le gouvernement doit faire un point en fin de semaine. Mais en Île-de-France, il y a des raisons d’être "modérément optimiste" selon Karine Lacombe, infectiologue à l’hôpital Saint-Antoine de Paris.

Martin Hirsch, le président de l’AP-HP a évoqué de son côté "une amorce de fléchissement" de l’épidémie en Île-de-France.

La semaine dernière "on voyait en moyenne, 110 entrées en réanimation et 500 hospitalisations par jour (dans les établissements d’Île-de-France). Ces quatre derniers jours, on voit plutôt 80 entrées en réanimation, 400 hospitalisations par jour".

Néanmoins Martin Hirsch s’est voulu très prudent, expliquant qu’il y avait déjà eu un frémissement des chiffres fin septembre. Or, c’était juste avant l’augmentation brutale des cas début octobre.

Contrairement à la première vague au printemps, l’Île-de-France n’est pas la région la plus touchée par l’épidémie. Des patients covid vont même être transférés vers Paris cette semaine. En provenance notamment de la région Auvergne-Rhône-Alpes, très durement touchée.