Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Cannabis, cigarettes, alcool : quel est votre degré d’addiction ?

27 septembre 2018 à 14h34 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : PxHere

Les jeunes sont de moins en moins accros même si la consommation de ce type de produits reste élevée. Les jeunes, franciliens sont parmi les plus raisonnables alors que leurs homologues du sud surconsomment du cannabis et que la jeunesse de Bretagne a tendance à s’oublier dans l’alcool.

Où consomme-t-on le plus de cigarettes ? Quel type de drogue est consommé en Occitanie ? Dans quelle région le degré d’addiction est le plus important ? Réponse dans la 9eme étude Escapad (Enquête sur la santé et les consommations lors de l’appel de préparation à la défense) publiée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies. Cette étude a été menée auprès de plus de 40 000 personnes de 17 ans et plus.

Premier enseignement de cette étude, les jeunes sont de moins en moins addicts. Depuis les résultats de l’étude précédente effectuée en 2014, on observe une baisse globale de tous les indicateurs. Sur tout le territoire, la consommation d’alcool reste très importante, mais elle est en recul. Le tabagisme chez les jeunes a baissé de 7 points depuis l’enquête 2014, il est à son niveau le plus bas depuis le début des enquêtes.

Le cannabis séduit les sudistes. Les consommateurs de cannabis, de la simple expérimentation à l’usage régulier, sont proportionnellement plus nombreux dans les régions du sud de la France : en Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d’Azur. A l’inverse, les Hauts-de-France, l’Île-de-France, le Grand Est et le Centre-Val de Loire présentent des taux d’expérimentation et de consommation les plus faibles

Les addictions à l’alcool sont particulièrement présentes dans l’ouest du pays. Alors que 85,7 % des jeunes ont déjà goûté à l’alcool à 17 ans, ce taux dépasse les 90 % en Bretagne, Pays-de-la-Loire et Nouvelle-Aquitaine. L’alcool est surconsommé dans ces mêmes régions, où plus d’un jeune sur cinq déclare se livrer au moins trois fois par mois à des alcoolisations ponctuelles importantes répétées

Enfin, on est plus addict en Normandie, Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes. Ces trois régions présentent des niveaux de consommation supérieurs à la moyenne nationale pour le tabac, l’alcool, le cannabis et autres drogues illicites. Seule l’Île-de-France présente des niveaux inférieurs pour tous ces types de produits.