Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Canicule: la SNCF et la RATP se mobilisent !

20 juin 2017 à 16h05 Par Maud Tambellini

De très nombreux départements français sont placés en vigilance orange face à la canicule. C'est le cas de l'ensemble de l'Île de France. Et justement pour faire face à la chaleur dans les transports en commun, la SNCF et la RATP se mobilisent.

Mais au fait c’est quoi le canicule ?

Alors déjà pour rappel quand on parle de canicule, il s’agit d’un épisode de températures élevées pendant plusieurs jours consécutifs, de jour comme de nuit. En revanche, les niveaux de températures varient selon les villes et les normes de saison habituelle. De manière générale néanmoins, on parle de canicule quand en journée on dépasse les 31 degrés et que de nuit le mercure ne redescend pas en dessous des 20.

En tout cas vous le savez face à la chaleur, plusieurs précautions sont à prendre. Car n’oublions pas que la canicule tue. Pour rappel le bilan est monté à 70 000 morts à travers l’Europe en 2003! Et l’un des premiers gestes c’est de bien s’hydrater. Et alors que dans les transports en commun, en heure de pointe, l’ambiance peut rapidement devenir suffocante ; la SNCF et la RATP ont bien compris l’urgence.

Plus de 120 000 bouteilles distribuées

Pour la deuxième année consécutive, dans un communique le STIF informe « organiser avec SNCF Transilien et la RATP une distribution massive de bouteilles d’eau sur le réseau de transport Francilien, notamment dans les 5 grandes gares parisiennes, zones à la plus forte affluence, mais également dans de nombreuses gares sur l’ensemble du réseau. »

Le Stif fait aussi savoir que plus de 120 000 bouteilles seront distribués en gare par les agents. Et l’opération pourrait être renouvelée jusqu’à jeudi compris, puisqu’une baisse des températures n’est pas prévue avant vendredi.

En tout cas malgré la chaleur, vous êtes invités à prendre les transports en commun en île de France en raison d’un épisode de pollution. D’autant que la mairie de Paris demande des mesures de restrictions de circulation sur les routes. Mais il faudra patienter en revanche jusqu’à septembre pour emprunter les taxis volants sur la Seine !

Maud Tambellini