Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Booba vs Kaaris : Maes choisit son camp et surprend les internautes !

15 février 2019 à 11h00 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Maes

Maes met fin à la polémique et annonce sa prise de position dans le clash entre Booba et Kaaris. Certains internautes sont surpris…

Épisode 942 138... Le clash entre Booba et Kaaris prend encore une fois une nouvelle dimension. Il y a quelques jours, Kaaris, furieux, a insulté Booba sur les réseaux sociaux parce que ce dernier refusait les conditions de son nouveau contrat, à savoir un combat en Tunisie au mois de juin (et non plus en Belgique en avril prochain). Piqué, Booba a donc répliqué en insultant à son tour son rival. Dans les commentaires de la publication, le rappeur Maes, avec qui il collabore sur le titre Madrina, a adressé un mystérieux message : trois émoticônes, des flammes, un drapeau noir et un marteau. 

Les internautes se sont aussitôt déchaînés, cherchant à deviner le parti choisi par le jeune rappeur, lui reprochant, d’un côté de retourner à ses origines sevranaises et donc vers Kaaris, d’un autre, d’être forcé de soutenir le duc de Boulogne. Agacé par les suppositions des internautes, Maes a donc décidé de répliquer sur son compte Instagram afin de remettre les points sur les « i » et annoncer sa prise de position. « Les fans de Kaaris qui envoient des messages sur Insta. D’une, arrêtez de croire que c’est un ancien de chez moi. De deux, en temps que ‘’sevranais’’, m’a-t-il déjà aidé ? Posez-vous les bonnes questions ! », a-t-il commencé par écrire dans une Storie avant de citer une punchline de Booba dans le PGP : « Si c’est ton ennemi, c’est le mien, y’a pas d’ambiguïté ». Mais le jeune rappeur de 24 ans ne s’est pas arrêté là. 

Dans une autre Storie, il a expliqué : « Je suis proche de Booba, humainement et musicalement. Je n’ai pas de liens avec Kaaris, mais un de mes producteurs est très proche de son ‘’équipe’’… Arrêtez de parler pour rien. Dossier est clos ». Ces déclarations ont surpris plus d’un utilisateur sur Twitter qui en ont remis une couche, insultant même Maes à certains moments (voir tweets ci-dessous).