Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Booba s’explique sur son refus de combattre face à Kaaris

19 février 2019 à 16h02 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : Booba

Kaaris a proposé un nouveau contrat pour organiser leur fameux combat. Booba a refusé d’accepter ce contrat. Via une story publiée sur Instagrm, Booba s’explique sur les raisons de son refus.

On croyait l’affaire terminée. Il n’en est rien. Booba vient d’ajouter un nouvel épisode à la saga du combat de MMA qui doit l’opposer à Kaaris. Pour ceux qui auraient loupé les épisodes précédents, voici un rapide résumé. Kaaris avait fait une contre proposition à Booba en lui envoyant un nouveau contrat avec ses conditions. Booba a refusé ce combat. Aujourd’hui, il s’explique sur sa décision dans une story publiée sur Instagram en guise de longue mise au point. Pour Booba, le combat ne peut avoir lieu dans les termes et conditions proposées par Kaaris. Il soulève ainsi plusieurs points avec lesquels il n’est pas d’accord. 

Tout d’abord, Booba conteste le choix de l’organisateur du combat. Il souhaite que ce dernier soit titulaire d’une licence d’entrepreneur de spectacles. Il estime que l’organisateur choisi par Kaaris n’apporte aucune garantie de son savoir faire dans l’organisation d’événements sportifs. Il refuse également que le combat se déroule à Tunis. Booba Souhaite que ce combat se déroule exclusivement soit en Belgique, soit en Suisse, soit au Luxembourg. En choisissant ces pays, il veut être sûr que leurs fans respectifs pourront bien assister au combat. Enfin, Booba, souhaite que différents points soient clairement négociés. Il évoque, entre autres, le prix des places, la sécurité, les conditions de captation et de diffusion de l’événement et son droit à l’image.

Autant le dire, en l’état actuel des choses, les deux parties n’ont pas l’air d’être sur la même longueur d’onde. Un seul point ne semble pas poser problème, la fameuse clause « sandwich grec » qui n’est pas remise en cause par Booba et qui semble convenir à tout le monde. C’est déjà un début…