Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Beyoncé : les confessions hilarantes de son père sur la dispute dans l'ascenseur

04 avril 2018 à 11h45 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Jay Z et Beyoncé

Pour la première fois, le père de Beyoncé revient sur la violente altercation entre Jay Z et Solange. Pour lui, cette scène était hilarante… Il nous explique ce qui l’a fait tellement rire.

Tout le monde se souvient de ces images : la gifle de Solange Knowles, la sœur de Beyoncé, à Jay Z dans un ascenseur. C’était en mai 2014 après une soirée à l’occasion du Met Gala de New-York et Beyoncé venait d’apprendre que son mari avait été infidèle. Depuis, tout va bien entre la diva et le rappeur. Ils ont suivi une thérapie et sont aujourd’hui plus unis que jamais. Mais cet épisode est encore encré dans de nombreuses mémoires, et notamment celle de Mathew Knowles, le père de Beyoncé et Solange. 

Invité sur le plateau de l’émission The Wendy Williams Show pour promouvoir son dernier livre intitulé Racism From The Eyes Of A Child, ce dernier est longuement revenu sur cette altercation entre sa progéniture et son beau-fils. « J’ai tellement ri parce que si vous connaissez Solange, c’est tout à fait elle. Vous ne savez jamais ce qui vous attend et de quoi elle est capable. Elle est cinglée ! Je ne sais pas de qui elle tient ça... », commence-t-il par raconter. Sur les images de la dispute dévoilées par TMZ à l’époque, Beyoncé reste dans son coin et observe la scène sans broncher. Une attitude qui, encore une fois, n’a pas surpris son père. « Beyoncé qui était dans son coin, en silence, en mode ‘’Ok, les gars, prévenez-moi quand vous aurez fini’’. J’ai vraiment beaucoup ri ! », se souvient-il encore. 

Si certains pensent encore qu’il existe une certaine distance et tension entre Solange et Jay Z, à l’époque, le clan Knowles-Carter avait tenu à rapidement rédiger un communiqué : « Jay et Solange assument leurs responsabilités pour ce qui s’est passé. Ils sont tous les deux conscients de leur rôle dans cet incident privé devenu public. Ils se sont présentés leurs excuses et nous sommes tous passés à autre chose en tant que famille unie (…). Vous savez, les familles ont des soucis et ne nous sommes pas si différents ».