Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Aya Nakamura : quand les soignants d’un Ehpad détournent le tube « Pookie » (vidéo)

27 avril 2020 à 10h30 Par A.L.
Des résidents d'un Ehpad reprennent "Pookie" d'Aya Nakamura.
Crédit photo : Rec 118

Alors que la pandémie de Covid-19 fait rage, des résidents d'une maison de retraite située à Fargues-Saint-Hilaire en Gironde ont détourné le célèbre titre "Pookie" d'Aya Nakamura, accompagnés par le personnel soignant.

"Toi, tu dois te confiner. Ouais, je sens, t’as le seum, mais c’est pour toi ! Entre nous, il y a un fossé. Plein de raisons pour rester chez toi… Le Covid fait du sale. Allô, allô, allô, restez en vie ! Papy, tu vaux ça". Ce sont par ces paroles bien pensées que le personnel soignant d'un Ehpad, ainsi que ses résidents, ont détourné la célèbre chanson Pookie d'Aya Nakamura, comme le relate le média ActuBordeauxEn effet, la maison de retraite "Les Terrasses de Beauséjour", située à Fargues-Saint-Hilaire en Gironde, ne manque pas d'humour.

Au rythme du mythique titre de la chanteuse, tout ce petit monde a modifié les paroles pour en faire un hymne contre le nouveau coronavirus qui paralyse actuellement le monde entier. "J’ai vu quelques vidéos de ce style et les chansons proposées étaient plutôt mélancoliques. Nous, à l’Ehpad, nous sommes du genre 'punchy'. Cette chanson, je l’ai entendue tout l’été et en la réécoutant, j’entendais 'covid covid' à la place de 'pookie pookie' au moment du refrain. Le choix a surpris l’équipe mais ils ont adhéré immédiatement au projet", a ainsi confié Elisabeth Narciso, l’animatrice de l’Ehpad qui est à l’origine de cette initiative, au site régional.

Les résidents s'interrogent sur le mot "Pookie"

"Nous sommes une équipe très soudée. Nous sommes fatigués mais on reste ensemble. Tout le personnel a répondu présent et c’est comme ça tout le temps. C’est un établissement familial, un deuxième chez nous", a continué la jeune femme, aidée par le directeur de l'établissement, Jean-Baptiste Amouroux, ainsi que "ces invisibles qui prennent soin de nos aînés" : les agents de service, aides-soignants, infirmiers, animateurs, psychologues, médecins, cuisiniers...etc. "Les résidents ont beaucoup ri en tournant la vidéo car ils ne connaissaient pas la chanson et ils nous demandaient ce que voulait dire pookie", a-t-elle notamment confié. Quoiqu'il en soit, la vidéo connaît déjà son heure de gloire : des milliers de vues ont déjà été comptabilisées en moins de 24 heures.