Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

7 mesures pour soulager le trafic sur la N118

09 janvier 2019 à 09h45 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Wikipédia

Une voie est fermée en direction de Paris depuis le 20 décembre. Des travaux d’urgences qui saturent le trafic en heure de pointe. La région Ile-de-France propose des solutions.

Laissez la voiture au garage. C’est en sommes le conseil de la région Ile-de-France pour ceux qui empruntent chaque jour la N118. Une voie est fermée depuis le 20 décembre en raison de la fragilité de l’un des murs qui soutien la route. La voie de droite dans le sens Saclay-Paris au niveau du pont de Sèvres est depuis fermée.

La région Ile-de-France a donc pris le problème à bras le corps et annoncé sept mesures pour désembouteiller l’axe, emprunté chaque jours par 100.000 automobilistes.

Parmi les annonces, la gratuité du covoiturage dans tous les sens de circulation dans les trois départements traversées par l’axe (Essonne, Hauts-de-Seine, Yvelines). Concrètement pendant toute la période des travaux, les usagers pourront se connecter sur l'application Via Navigo et choisir leur itinéraire sur l'une de ces plateformes partenaires (Blablalines, Citygoo, Clem', iDVroom, Karos, Klaxit, Oui Hop' ou Roulez-Malin). Ces trajets seront financés par Ile-de-France Mobilités.

En parallèle, les lignes de RER B et C, de Transilien L, N et U, et du Tramway T6 seront renforcées. La région a notamment demandé à la RATP d'élargir la période de pointe du T6, de 90 minutes le matin et le soir. Les trams passeront donc toutes les 4 minutes, du premier train jusqu'à 11h en matinée et de 15h30 à 20h en soirée. 

Une cellule de crise va également être mise en place par Ile-de-France Mobilités pour les lignes de bus concernées par ces travaux, notamment sur le réseau Phébus. L'évolution du trafic sera suivie en temps réel et la région assure que l'offre sera adaptée suivant la fréquentation des lignes.

En prévision aussi, la région demande la gratuité du Duplex de l’A86 pour les automobilistes qui se rabattraient sur cet axe. La région espère le gel des tarifs du tunnel. Comptez 2,2 euros en télépéage la nuit et jusqu'à 13,1 euros aux heures de pointe.