Quelles sont les aspirations des étudiants ?

13 octobre 2017
Par Bertrand Loppin
Orientation, études, vie personnelle, premier emploi… L’Ifop vient de publier une enquête pour le compte du Figaro Etudiant sur les aspirations des lycéens et des étudiants. En 2017, ils sont optimistes et veulent du changement !

Quelles sont les aspirations des étudiants ? Dans quel état d’esprit sont-ils ? Le Figaro Etudiant vient de publier une étude réalisée par l’Ifop. 700 personnes ont été interrogées, des lycéens en terminale et des étudiants inscrits dans l’enseignement supérieur. Premier enseignement de cette étude, les lycées et les étudiants ont le moral. 85% se déclarent optimistes pour leur avenir, soit une augmentation de 12,5% par rapport à l’an dernier. Plus le niveau d’étude est élevé, plus ils sont confiants en leur avenir. Le culte du diplôme reste donc toujours aussi fort. Les étudiants en école de commerce et en droit sont les plus enthousiastes, alors que les étudiants issus de filières technologiques sont beaucoup plus réservés. Si les étudiants sont confiants au sujet de leur avenir personnel, ils sont nettement plus pessimistes concernant l’avenir de la France... Seuls 49% se déclarent optimistes. Toutefois, les choses s’améliorent. L'an dernier, ils étaient encore moins nombreux à le penser…

Cette étude explore également un thème essentiel : la manière dont les étudiants se déterminent pour choisir leur orientation. L’étudiant 2017 ne fait pas de concession. Le critère numéro un pour orienter son avenir sont ses passions et ses centres d’intérêts. Le salaire à la sortie de la formation et les débouchés professionnels proposés ou assurés sont considérés comme secondaires. Pas question de se laisser manipuler par quiconque. L’influence de son entourage familiale l’indiffère… Lorsqu’il a à choisir un établissement dans l’enseignement supérieur, sa localisation et la qualité de son équipe pédagogique sont les critères les plus importants. En revanche, le taux de réussite de l’établissement n’est pas forcément déterminant.

Qu’attendent les étudiants de leurs études supérieures ? Pour la réussite de leur cursus, ils estiment aujourd’hui indispensable d’avoir des contacts avec le monde professionnel. Ils souhaitent également bénéficier de cours assurés par des intervenants du secteur professionnel de leur formation. Cette attente arrive loin devant l’usage de méthodes d’enseignement innovantes ou encore devant le suivi de modules pour préparer leur insertion sur le marché du travail.

Pourtant, il n’est pas question de négliger sa vie personnelle. Tout d’abord, l’étudiant 2017 aime bien son petit confort. Un logement dans lequel on se sent bien (41%) et les facilités de transports (34%) sont les deux choses essentielles à son bonheur. En revanche, la possibilité de retrouver rapidement sa famille demeure une préoccupation accessoire…

Pas question non plus de se tuer à la tâche. Dans la perspective d’accéder à un premier emploi, il est important qu'un équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle soit préservé. Le salaire et l’épanouissement au travail ne sont pas considérés comme des composants incontournables pour réussir sa vie. L’idée de partir étudier ou travailler à l’étranger séduit particulièrement. Deux tiers des étudiants et des lycéens interrogés pourraient envisager d’aller étudier hors de la France. Ils sont même 75% à affirmer être éventuellement prêts à travailler à l’étranger. 

Dernier enseignement de cette étude, l’étudiant 2017 a envie de changements. Les mesures actuellement étudiées par le gouvernement reçoivent une large approbation. Ainsi, 80% plébiscitent la réforme de la plateforme admission postbac. 71% sont pour l’introduction d’une dose plus importante de contrôle continue pour le baccalauréat. 61% se prononceraient également pour l’instauration de la sélection à l’entrée de l’université. Néanmoins, sur ce dernier point, l’enthousiasme est moins net que pour les deux autres mesures.