Près de 70% des Franciliens prêt à changer de vie

Flickr
17 avril 2018
Par Mikaël Livret
Stress, pollution et coût de la vie. Les Franciliens en ont ras-le-bol et pensent de plus en plus sérieusement à quitter la région parisienne, selon une étude du Forum Vies mobiles. 25% des foyers envisageraient même de déménager dans les cinq ans !

Pas de surprise. La vie en Ile-de-France n’est pas toujours facile. À en croire une étude du Forum Vies mobiles, relayée par le journal Le Parisien, sept Franciliens sur dix auraient des envies d’aller voir ailleurs.

Les banlieusards se disent les moins satisfaits, sans pour autant vouloir tout plaquer. Par exemple, 76% des habitants de l’Essonne aimeraient aller vivre ailleurs, 75% en Seine-Saint-Denis contre seulement 69% dans les Hauts-de-Seine. Certains se contenteraient de changer de quartier, voir de se rapprocher de Paris. Oui car la vie y paraitrait meilleur selon cette étude. En tout cas on a moins envie de quitter la capitale (seulement 56% de désir de départ).

77% des Franciliens évoquent le travail comme frein au départ

Un Francilien sur deux se dit quand même prêt à prendre enfants et conjoint(e) sous le bras pour s’éloigner le plus possible (dans le reste de la France, seuls 28% ont des envies d’exil dans d’autres régions). 25% des foyers franciliens envisageraient même «sérieusement » de partir dans les cinq ans !

Parmi les principaux reproches, on retrouve la pollution, le rythme de vie trop stressant ou le coût de la vie et de l’immobilier. En revanche loin derrière arrive l’insécurité, les bouchons, la qualité des transports en commun ou la mentalité des Franciliens.

Mais sauter le pas n’est si facile. 77% des Franciliens évoquent le travail comme frein au départ dans cette étude. Le problème est bien souvent que les aspirants au départ veulent retrouver un emploi similaire (y compris le salaire) en province. Il faut savoir ce que l’on veut.