Le tout premier musée du vagin va ouvrir ses portes ! (Vidéo)

dr
12 octobre 2017
Par Aurélie AMCN
Les hommes ont déjà leur musée dédié au pénis. Les femmes auront elles aussi un musée dédié à leur vagin. On vous dit tout.

L’égalité des sexes se joue aussi sur le plan culturel. Et pour cause, après l’ouverture du tout premier musée du pénis en Islande, le tout premier musée consacré au sexe féminin s’apprête à ouvrir ses portes à Londres. À l’origine du projet : la Youtubeuse britannique Florence Schechter, une passionnée de science. « Il y a un musée du pénis en Islande, ce qui est plutôt cool. Mais il n’y aucun musée du vagin dans le monde. Nul part. Il y a des œuvres d’art qui circulent, des petites galeries et un musée virtuel, mais aucun lien physique dédié à l’anatomie de la femme », explique cette dernière dans une vidéo de présentation (ci-dessous). 

C’est donc dans la capitale anglaise que les femmes du monde entier, et les hommes aussi d’ailleurs, sont invités à découvrir tous les secrets de vagin. Divisé en quatre sections, le musée présentera donc les aspects culturels, scientifiques, mais aussi historiques du sexe féminin avec notamment des notions de littérature, d’art, mais aussi d’éducation sexuelle pour mieux comprendre la femme. Des thèmes plus sociétaux et plus engagés seront également abordés tout au long de la visite, tels que les violences sexuelles et les mutilations génitales encore pratiquées dans certains pays.

En plus d’être un musée gratuit, l’établissement sera aussi un lieu de rencontre pour les femmes du monde entier afin de se retrouver et d’animer des débats et autres conférences autour de la cause féminine, mais aussi un espace culturel pour des concerts, des spectacles, des lectures, etc. La date d’ouverture du musée londonien consacré au vagin n’a pas encore été communiquée, mais le site officiel du musée est d’ores et déjà accessible à l’adresse suivante : www.vaginamuseum.co.uk. Florence Schechter nous propose d’ailleurs de participer à l’élaboration de son projet en faisant un don ou en partageant sa vidéo sur les réseaux sociaux.