Musique

Jay-Z : rattrapé par la justice à cause de son premier album

14 juin 2018 à 12h48 Par Maud Tambellini
Crédit photo : Jay-Z Reasonable Doubt

Le rappeur est actuellement poursuivi pour ne pas avoir payé ses royalties concernant son premier album studio « Reasonable Doubt ». C’est en tout cas ce qu’affirme un certain Herbert Raynard qui l’aurait aidé à ses débuts.

Il fait tellement partie du panthéon du rap américain qu’on a l’impression qu’il a toujours été une énorme star. Et pourtant il a bien fallu à un moment donné que Jay-Z commence sa carrière. Ca s’est passé en 1996 avec la sortie de son premier album Reasonable Doubt.

Pour que ça se produise, Jay-Z aurait donc reçu l’aide d’un certain Herbert Raynard. L’homme assure lui avoir obtenu un accord de distribution de l’opus à l’époque en échange d’1% des ventes de l’album.

Selon les confidences qu’il a faites à TMZ, Jay-Z l’aurait en effet bien payé tous les mois jusqu’en novembre 2008. Ne recevant du jour au lendemain plus de chèque dans la boîte aux lettres, Herbert Raynard aurait alors essayé de joindre l’entourage de Jay-Z, envoyé quelques mails, mais sans réponse.

Il a donc décidé de se pourvoir en justice pour récupérer selon ses mots « ce qui lui ait du », en plus de dommages et intérêts et du paiement de frais supplémentaires comme le fait d’engager un avocat.