Facebook va tester la reconnaissance faciale

05 octobre 2017
Par Bertrand Loppin
Récupérer son compte Facebook lorsqu’il a été bloqué peut se révéler être une véritable galère. Cela pourrait bientôt changer. La firme de Mark Zuckerberg se penche actuellement sur l'identification par reconnaissance faciale.

La reconnaissance faciale est en train d’apparaître de plus en plus dans notre quotidien. Inaugurée par Samsung, puis popularisée par Apple, elle pourrait aussi être adoptée par Facebook. L'idée n'est pas de proposer cette reconnaissance comme méthode d'identification principale à son compte. Cette fonctionnalité serait plutôt utilisée comme un bon moyen de sécuriser davantage le processus de récupération d'accès à son compte en cas de perte, en particulier, lorsqu'on ne peut pas recevoir le SMS du système d'identification à double facteur. 

Facebook a confirmé que des tests étaient en cours. "Nous testons une nouvelle fonctionnalité pour les personnes qui veulent rapidement et facilement vérifier l'identité d'un membre durant le processus de récupération d'un compte ». Cette fonction optionnelle sera seulement disponible sur les appareils déjà utilisés pour accéder à Facebook. Ainsi, le but est d'éviter qu'une personne accède au compte d'un tiers en scannant discrètement son visage.

Très peu d'informations ont filtré concernant le fonctionnement de la reconnaissance faciale chez Facebook. On sait seulement que cette fonction devra être activée par les utilisateurs dans les options de leurs comptes. L'utilisateur devra scanner son visage avec l'appareil photo de son mobile ou de sa tablette, Facebook se chargera ensuite de comparer ce cliché avec les photos publiées sur le compte de l'utilisateur. En cas de concordance, la récupération sera alors autorisée. Toutefois, avant de mettre cette fonctionnalité à disposition de tous, le réseau social veut s'assurer que cette option de sécurité est fiable et qu'elle ne peut pas être contournée par les hackers. 

Facebook n'en est pas à sa première tentative en matière de reconnaissance faciale. Le site avait lancé une fonctionnalité pour reconnaître automatiquement ses abonnés dans des photos. Cette pratique a été suspendue en Europe en 2012 pour non respect de la vie privée des internautes. Elle est toujours d’actualité aux Etats-Unis, même si elle fait aujourd'hui l’objet de poursuites judiciaires dans l’Illinois. Autre chantier pour Facebook, Meet Up. Cette nouvelle fonctionnalité copiée sur Tinder pour nous permettre de trouver l’amour est également en test !