Info générale

Consentement : Amnesty International trolle les contes de fée dans sa nouvelle campagne

29 août 2018 à 10h45 Par Maud Tambellini
Crédit photo : Flickr

Qui n’a jamais rêvé d’un prince charmant prêt à tout pour vous sauver ? Y compris de défier des dragons comme dans "La Belle au bois dormant" pour vous réveiller d’un simple baiser. Oui, mais était-elle d’accord ? Amnesty International lance une nouvelle campagne choc sur le consentement.

Depuis toute petite, les filles sont bercées d’images de belles princesses endormies en attente du prince qui viendrait les embrasser. Si l’on a pu trouver ça drôle de voir les nains essayer ainsi de réveiller Blanche-Neige, personne ne se posait alors la question de son consentement.

Est-ce que vraiment notre princesse au teint de porcelaine a apprécié de se faire embrasser par Atchoum juste après avoir éternué ? Sans non plus détruire tous nos souvenirs d’enfance, Amnesty International a décidé de reprendre les codes des contes de fée pour sa nouvelle campagne sur le consentement. La vidéo est assez parlante.

 

Sans consentement, il ne peut y avoir de contes de fée ; c’est le slogan de cette nouvelle campagne d’Amnesty International. L’association entend ainsi mettre l’accent sur une notion centrale dans la définition légale du viol.